^F14D57623056B6B2AA8249525DBAD5CAF781A83DBE8EDA022D^pimgpsh_fullsize_distr

M-commerce, où en est la mode ?

Après notre étude sur le top 50 M-commerce en France et le dossier sur le secteur du bricolage, Tapbuy sort une nouvelle étude cette fois-ci sur le secteur de la mode. Le livre blanc “M-commerce, où en est la mode ?” vous donne toutes les clés pour savoir où se situent les plus grands acteurs de la mode en France sur le parcours d’achat mobile.

Souvent avant-gardiste en matière de technologie et de e-commerce, la mode l’est-elle également sur l’expérience d’achat mobile ? C’est ce que nous avons cherché à savoir !

La mode est le 2ème plus gros secteur du e-commerce en France

Le secteur de la mode a généré 5,2 milliards d’euros de ventes e-commerce en France en 2015. Avec une part de 8% des ventes e-commerce, la mode est le 2ème plus gros du secteur du e-commerce en France, loin derrière le secteur du tourisme (source : Fevad).

Chiffre d’affaires e-commerce par secteur (2015, Mrds€)

Schema-part-mode-ecommerce-France

La mode, parmi les secteurs les plus avancés sur mobile

Nous avons mené des tests utilisateurs en début d’année 2017 pour évaluer la performance du secteur de la mode en termes d’expérience d’achat sur mobile. Pour cela, nous avons sélectionné 20 acteurs emblématiques de la mode en France, regroupant à la fois retailers traditionnels et pure players.

liste-acteurs-mode-france
Source : “M-commerce : où en est la mode ?“, Tapbuy 2017

Principal enseignement de l’étude : la mode fait partie des secteurs les plus avancés en matière d’expérience d’achat sur mobile. Les 20 sites audités obtiennent ainsi une moyenne de 71 sur 100 ce qui fait de la Mode le deuxième secteur le plus performant après le secteur des articles de sport.

graph-moyenne-secteur-achat-mobile
Source : “M-commerce : où en est la mode ?“, Tapbuy 2017

Un top 20 de la mode mobile pas forcément attendu

En tête de peloton, on retrouve des retailers traditionnels comme Kiabi, 1er du classement avec une note de 82/100, et Galeries Lafayette, 3ème avec une note de 81/100. Asos, 2ème, est le seul pure player du trio de tête. On compte seulement deux autres pure players dans le top 10 du classement (Le Slip Français et Vente Privée).

Une large majorité des acteurs gravite autour de la moyenne du secteur avec des écarts peu marqués. En queue de peloton, on retrouve paradoxalement 3 pure players qui obtiennent une note inférieure à 60/100 : Brandalley (59/100), Sézane (57/100) et Showroomprivé (54/100).

graph-moyennes-acteurs-mode-achat-mobile
Source : “M-commerce : où en est la mode ?“, Tapbuy 2017

Une performance équilibrée sur toutes les étapes du tunnel

Ces relatives bonnes performances s’expliquent principalement par le respect de l’intégration des bonnes pratiques sur les 6 dimensions du parcours d’achat sur mobile : fiche produit, panier, identification, livraison, paiement et design.

graph-moyennes-acteurs-mode-dimensions
Source : “M-commerce : où en est la mode ?“, Tapbuy 2017

La dimension au top : la livraison

La livraison est largement maîtrisée par les acteurs avec 80% d’entre eux ayant obtenu une note supérieure à 75/100. Les utilisateurs jugent l’étape de la livraison à la fois sur la bonne présentation des options de livraison et sur la qualité du formulaire relatif aux informations de livraison.

Sur la présentation des options de livraison, le top 20 de la mode fait bien le boulot. Ainsi, 75% des acteurs présentent clairement le coût de chaque méthode de livraison et ils sont 70% à estimer précisément la vitesse de livraison de chaque mode.

Sur le formulaire de livraison, les acteurs de la mode veillent à ne pas alourdir le processus avec en moyenne 4 champs obligatoires demandés.

capture-livraison

The Kooples fait ainsi partie des meilleurs élèves sur le formulaire de livraison avec un nombre de champs obligatoires à remplir limité à 3. Cela est possible grâce notamment à l’usage de l’auto-détection de la ville en fonction du code postal rempli.
Côté présentation des options de livraison, Etam propose des options de livraison facilement lisibles et sélectionnables pour l’utilisateur avec le détail des prix et les délais de livraison bien détaillés. L’utilisateur peut ainsi facilement faire son choix.

L’étape à améliorer : le design

Le design est la seule dimension sur laquelle le secteur de la mode ne performe pas mieux que le top 50 M-commerce. 20% des acteurs évalués obtiennent ainsi une note inférieure à 50/100.
La difficulté se situe principalement sur la bonne optimisation des champs à remplir. Par exemple, 50% des acteurs testés n’indiquent pas toujours clairement les champs obligatoires par rapport aux champs optionnels. Ou encore, seulement 5% des e-commerçants du top 20 désactivent l’auto-correction sur les champs de nom, une mauvaise pratique qui oblige de nombreux utilisateurs à devoir ressaisir nom et prénom.

capture-design

Certains acteurs parviennent néanmoins à obtenir de bonnes notes sur le design : Zalando propose ainsi une bonne optimisation concernant le remplissage des champs tandis que La Redoute se démarque par des messages d’erreur, clairs et immédiatement placés sous le champ, qui permettent de bien guider l’utilisateur.

Découvrez l’intégralité de l’étude

Pour découvrir l’intégralité la nouvelle étude de Tapbuy, “M-commerce, où en est la mode ?”, c’est par ici que ça se passe !

image-resultats